Les Jardins Partagés

Ouverts à tous, les jardins partagés de Saint-Victoret s’inscrivent dans un cadre global de développement durable avec une prise de conscience collective de la responsabilité des jardiniers vis-à-vis de leur environnement. Enfants, grands-parents, élèves, passionnés comme novices pourront se réunir afin de découvrir les joies de la terre !

Découvrez nos jardins partagés

Les Jardins Partagés de Saint-Victoret 

D’une superficie de près de 2,5 hectares, les jardins partagés de Saint-Victoret sont implantés dans le quartier des Sybilles à l’est de la commune, le long du boulevard de la Libération. Cet espace dédié à la nature permettra de promouvoir l’agriculture urbaine, tout en expérimentant des actions sociales, environnementales, sanitaires, artistiques, culturelles, économiques autour des jardins.

Les objectifs des Jardins Partagés 

Soucieuse des problématiques environnementales, la commune de Saint-Vic-toret  souhaite s’investir dans la préservation de la biodiversité.
Grâce aux jardins partagés, nous voulons participer au plan de l’Agenda Environnemental mené par le Conseil Départemental 13 et la Métropole Aix-Marseille-Provence sous l’impulsion de leur présidente Martine Vassal, plan qui est axé  sur 4 thématiques fortes dont un sur la biodiversité. Ce projet s'intègre également dans la démarche "MPG 2019" qui place l'année 2019 sous le signe de la gastronomie à l'intiative du Département des Bouches-du-Rhône et de Provence Tourisme.

Le parc potager de Saint-Victoret agit sur plusieurs axes :

Environnemental et paysager  

  • Pérenniser et garantir l’identité agricole de ce territoire,

  • Préserver et augmenter la biodiversité en tissant des nouveaux liens entre les habitants et cet environnement singulier,

  • Consolider un support concret d’édu-cation et de sensibilisation à l’environ-nement et au développement durable,
  • Pratiquer le jardinage selon des modes éco-responsables en remplaçant les traitements chimiques par des traitements biologiques, en privilégiant l’activité biologique du sol, en recyclant au mieux les déchets organiques et inorganiques, en optimisant la ressource en eau et en favorisant la biodiversité (de variétés végétales domestiques ou du milieu naturel).

Economique 

  • Favoriser le plaisir de jardiner en se-mant, produisant, goûtant et parta-geant le fruit des récoltes,
  • Permettre à moindre coût une ali-mentation de qualité, saine, diverse et goûteuse,
  • Optimiser, expérimenter et embellir des espaces vacants sur des parcelles  de différentes tailles, de façon collective ou individuelle grâce à la créativité des jardiniers.

Social 

  • Développer le lien social entre citoyens et rayonner à  l’échelle des quartiers et de la ville,
  • Favoriser les relations, les échanges et les rencontres intergénérationnelles ou interculturelles de tout âge et de toute origine à travers le jardinage,
  • -Créer des jardins accessibles à tous (enfants, personnes à mobilité réduite),
  • Créer des espaces d’initiatives citoyennes et d’aprentissages à la contribution collective,
  • Susciter un rapport à la nature placé sous le signe du partage et du plaisir de se retrouver.