Musée de l'Aviation

Venez découvrir le Musée municipal de l'Aviation de Saint-Victoret ! Unique dans la région.

Nous sommes fiers de notre Musée de l'Aviation !

La filière aéronautique constitue un pilier fort du développement économique de la région PACA. Elle représentait plus de 25 000 emplois en 2015 et constitue la 1ère filière de la région. Dans les Bouches-du-Rhône, cette activité se concentre autour de Saint-Victoret avec la présence d’Airbus Helicopters. En outre, la mitoyenneté avec l’aéroport international Marseille-Provence est un élément structurant fort pour le territoire de Saint-Victoret. Depuis 2005, la municipalité a choisi de tirer parti de cet environnement économico-culturel plutôt que de le subir, notamment en ce qui concerne les nuisances aéroportuaires.
Ainsi, la pose d’un Canadair sur colonnes, le 11 juin 2005, a été le premier acte d’une politique résolument tournée vers l’aviation qui ne s’est jamais interrompue depuis. Cette inauguration s’est faite en présence d’un public nombreux et de personnalités diverses
tant médiatiques que politiques.

Cette réalisation, en centre-ville, constitue un point de convergence fort entre attachement aux valeurs patriotiques dans ce qu’elles ont de plus universelles et l’histoire de Saint-Victoret avec le monde aéronautique.
Dans la continuité de cette première réalisation, la municipalité a souhaité créer un musée dédié à l’aviation au sens large du terme, englobant les  aéronefs à voilure tournante et fixe. C’est ainsi que le musée de l’aviation a été créé en 2006.

Agrandi en 2016, il se développe grâce au travail des bénévoles issus en grande majorité du monde aéronautique, mais surtout partageant la même passion. La collection grandissante permet aux visiteurs de mieux approcher les aéronefs, conçus et fabriqués pour la plupart dans l’usine Eurocopter, distante de seulement quelques kilomètres. Les salles de visionnage et de maquettes sont aussi l’occasion d’approfondir la découverte.

La Municipalité, porteuse du projet, ne compte pas en rester là et sollicite les entreprises aéronautiques, les différents états-majors des Armées pour obtenir d’autres appareils à exposer au grand public.

Aujourd’hui, le musée abrite de nombreux avions tels que Mirage III, Fouga Magister, Paris Morane Paris, Robin, Tracker, ainsi que des hélicoptères de l’ancienne gamme Eurocopter Djinn, Alouette II et III, Gazelle, Écureuil, Dauphin, Super-Puma, Sikorsky H34, Tucano, une cabine de Canadair équipée, un autogire, des deltaplanes et beaucoup d’autres pièces aéronautiques.Le Musée bénéficie également d’une salle de visionnage et de salles d’exposition de plus de 5000 maquettes et modèles réduits.

La collection 

Celle-ci rassemble des pièces uniques retraçant l’Histoire de l’aviation. Ainsi, le musée de l’aviation a été choisi pour être le nouvel écrin de l’hydravion, le Canard, par le comité Henri Fabre. Cet aéronef a été le premier hydravion de l’histoire à avoir volé le 28 mars 1910. Exposé depuis de nombreuses années dans l’aéroport de Marignane, le comité Henri Fabre, garant de l’héritage culturel légué par M. Fabre, a sélectionné le musée de l’aviation comme nouveau lieu d’exposition de l’hydravion. Cette mise à disposition constitue une véritable reconnaissance
du savoir-faire de notre musée en termes de conservation et de préservation du patrimoine aéronautique.
A l’opposé, le musée de l’aviation accueille le X3 démonstrateur technologique de la société Airbus Helicopters. Cet appareil hybride, hélicoptère-avion, a été conçu pour vérifier la fiabilité du concept. Il possède le record du monde de vitesse, 472 km/h. Et c’est au musée de Saint-Victoret qu’il est désormais admiré par de nombreux visiteurs. L’entreprise, elle-même, communique sur le partenariat qui la lie avec le musée pour la préservation du patrimoine aéronautique .

A la suite de cette installation, M. Guillaume FAURY, PDG d’Airbus Helicopters, est venu en personne visiter notre musée le 05 avril 2017.

Entre ces deux extrêmes, le musée abrite plus d’une trentaine d’appareils, tous maintenus dans un état cosmétique irréprochable.
En outre, il accueille une collection unique de plus de 5 000 maquettes, ainsi qu’une salle de conférences, de projection, réplique d’une cabine d’un avion de ligne.

Le fonctionnement

L’aviation est une affaire d’hommes et de femmes passionnés. C’est ainsi que la mairie de Saint-Victoret confie le fonctionnement du musée à l’association « un Canadair et un musée de l’aviation à Saint-Victoret ». En premier lieu, le musée a une vocation de préservation du patrimoine aéronautique. Or, les compétences nécessaires à l’exercice de cette mission ne peuvent se retrouver que chez des gens ayant exercé des fonctions au sein de l’industrie aéronautique. Ainsi, l’association regroupe 280 membres, provenant dans leur grande majorité de l’industrie aéronautique. Ils possèdent la compétence pour restaurer les collections tant d’un point de vue mécanique que cosmétique. En outre, ils ont acquis une culture aéronautique qui leur permet d’assurer des visites guidées et de transmettre cette passion pour le monde de
l’aviation. De plus, un système d’audio-guide est maintenant proposé.
Cette association, particulièrement dynamique et vivante, assure la pérennité du fonctionnement du musée. Le musée a ainsi été labélisé dans le cadre de l’opération Marseille Provence 2013 Capitale de la Culture.

Elle a aussi su tisser des partenariats permettant d’accroître sa notoriété. Le premier d’entre eux est celui conclu avec Airbus Helicopters. Ce fleuron de l’industrie aéronautique confie, à ce titre, au musée de l’aviation de Saint-Victoret des pièces uniques comme le X3 ou le H120 HCE. D’autres partenariats avec France Bleue, l’Association Aéronautique de France, Accent, le Petit Futé, Booking viennent donner une visibilité accrue. En outre, les axes de transmission ne sont pas oubliés puisque le musée s’est associé avec l’Académie de Montpellier et le Lycée Mendès France de Vitrolles afin de recevoir des élèves préparant un Brevet d’Initiation Aéronautique. Cette notoriété a permis d’accueillir 30 000 visiteurs en 4 ans. Les lycées, collèges et écoles primaires du Languedoc-Roussillon nous rendent régulièrement visite. Signe d’une
reconnaissance supplémentaire, L’École de l’air de Salon-de-Provence s’est déplacée au musée en mai 2017.
Cette excellente réputation s’illustre par exemple dans le magasine annuel de la légion d’honneur où il est indiqué que « la commune de Saint-Victoret s’est dotée d’un superbe musée de l’aviation, unique dans la région, qu’il faut absolument aller visiter ».
Cette activité culturelle en pleine extension nécessite donc un écrin à la hauteur de ses ambitions.